Home Le 7e Cuir Histoires Les cuirassiers Les Belges au 3e Régiment de Cuirassiers en 1815

 

Les Belges (1) au 3e Régiment de Cuirassiers en 1815

 

Registre Contrôle "Troupe" Consulté : 24 YC 26(2)
Période couverte : Organisation 1814 au 08 juin 1815.
Contenu : Du numéro 1 au 650.

Ce volume renferme 15 noms de nos « compatriotes » répartis comme suit :

  • DYLE 2,
  • FORETS 1,
  • JEMMAPE 7,
  • LYS 2,
  • MEUSE INFERIEURE 2,
  • OURTHE 1

L’un des conscrits de la DYLE est parti en congé absolu le 20 novembre 1814, étant étranger. Quant au second, après avoir été blessé à ESSLING d’un coup de feu au pied et à LEIPSIG d’un éclat d’obus à la jambe qui a nécessité son amputation, il est parti avec solde de retraite, le 16 octobre 1814.

Celui des FORETS est arrivé au corps le 1er avril 1815 et a déserté le 10 du même mois.

Trois conscrits de JEMMAPPE qui étaient prisonniers de guerre en Russie, sont rentrés au corps. Un le 11 octobre 1814, les deux autres, le 2 novembre 1814 qu’ils ont quitté avec un congé absolu, étant étrangers, les 20 novembre pour le premier et 10 novembre 1814 pour les deux autres. Un quatrième y est entré le 16 novembre 1814, venant du 8ème Hussards et est parti avec congé absolu, le 20 novembre 1814, étant étranger.

Un des conscrits de la LYS qui était prisonnier de guerre en Russie est rentré au corps le 16 septembre 1814 et est parti avec un congé absolu le 20 novembre 1814, étant étranger.

L’un des conscrits de la MEUSE INFERIEURE est parti avec congé absolu, le 20 novembre 1814, étant étranger. L’autre qui était prisonnier de guerre en Russie est rentré au corps le 28 décembre 1814, pour le quitter avec un congé absolu le 8 janvier 1815, étant étranger.

Le conscrit de l’OURTHE qui était prisonnier de guerre en Russie est rentré au corps le 6 janvier 1815 et est parti avec un congé absolu le 8 janvier 1815, étant étranger.

Examinons à présent, le sort des quatre « présents »

n°68

GILAIN Antoine Joseph, Fils de Pierre et de Anne Joseph MOUSQUET. Né le 14 avril 1785 à MONTIGNIES SUR SAMBRE Canton de CHARLEROY – Département de JEMMAPE – Taille d’un mètre 73 – Visage : plein – Front : ordinaire – Yeux : gris – Nez : épaté - Bouche : moyenne – Menton : rond – Cheveux et sourcils : châtains - Profession : Cloutier.

Arrive au corps le 13 mars 1809 remplaçant un conscrit. Domicilié à MONTIGNIES SUR SAMBRE – Département de JEMMAPE – Remplace le sieur MATHIEU Pierre Albert de la commune de FARCIENNES - Brigadier, le 17 août 1814 – A fait les campagnes des années 1809,1812,1813 et 1814 à la grande armée – Déserté le 20 juillet 1815.

n°71

CADART Martin Joseph, Fils de Louis et de Anne Mélie Joseph SACREZ – Né le 13 novembre 1783 à BEAUWELZ – Canton de CHIMAY – Département de JEMMAPE – Taille d’un mètre 73 – Visage : ovale – Front : haut – Yeux : gris – Nez : ordinaire – Bouche : moyenne – Menton : rond – Cheveux et sourcils : châtains bruns – Marque particulière : Légèrement marqué de petite vérole – Profession : Tisserand.

Arrive au corps le 7 avril 1810 – Conscrit de l’an 13 ( Jugé réfractaire ) – Domicilié à BEAUWELZ – Département de JEMMAPE – Déserté le 28 mai 1810, contumacé par jugement du 13 juin 1810 à la peine de 3 ans de travaux publics et à l’amende de 1500 Frs. Ramené par la gendarmerie, le 18 mars 1812. Traduit en jugement le 1er dudit, acquitté le 4 avril 1812. A fait la campagne de 1814 en France. Parti avec un congé absolu, comme ayant plus de 25 ans d’âge, le 26 novembre 1815.

n°259

ROBILLART Martin Joseph, Fils de François et de Marie Catherine LEPORQ – Né le 17 janvier 1790 à MOMIGNIES – Canton de CHIMAY – Département de JEMMAPE – Taille d’un mètre 84 – Visage : ovale – Front : haut – Yeux : gris – Nez : ordinaire – Bouche : grande – Menton : rond – Cheveux et sourcils : châtains – Profession : Bonnetier.

Conscrit de 1810 – Domicilié à MOMIGNIES – Département de JEMMAPE – Prend son rang d’ancienneté après le n°67. Passé à la gendarmerie, le 16 décembre 1809. Rentré au régiment le 28 janvier 1811, ayant été jugé impropre au service de cette arme. Prisonnier de guerre, le 1er janvier 1814. Rentré au corps, le 11 octobre 1814. Déserté le 1er juillet 1815.

n°265

BOSTEN Jean François, Fils de Jean Baptiste et de Marie AMEYE Né le 5 novembre 1787 à WINKEL ST ELOY – Canton de MOORSEELE – Département de la LYS – Taille d’un mètre 71 – Visage : rond – Front : haut – Yeux : bruns - Nez : court – Bouche : petite – Menton : rond – Cheveux et sourcils : châtains – Profession : Tisserand.

Arrive au corps, le 6 mars 1807 – Domicilié à WINKEL ST ELOY- Département de la LYS – Prisonnier de guerre le 18 octobre 1812 – Rentré au corps, le 2 novembre 1814 – Déserté le 31 juillet 1815.

(1) Le terme de « Belges » s’applique aux ressortissants des 9 départements « annexés » à la France, de 1795 à 1814.
(2) Service Historique de l’Armée de Terre (S.H.A.T.) – Vincennes – France.

Par Philippe DELPIERRE.