Home Le 7e Cuir Histoires Les cuirassiers Les Belges du 8e Cuir aux Quatre-Bras et à Waterloo.

Au début de la campagne de Belgique, le 15 juin 1815, le 8e Régiment de Cuirassiers fait brigade avec le 11e de l'Arme pour former la 2ème Brigade de la 11ème Division de Cavalerie du 3ème Corps de Cavalerie, commandé par le Lieutenant-Général F. KELLERMANN, comte de Valmy. La division, aux ordres du Lieutenant-Général baron LHERITIER se compose de la 1ère Brigade du Maréchal de Camp baron PIQUET (composée de Dragons) et de la seconde de Cuirassiers, sous les ordres du Maréchal de Camp baron GUITON. Sous le commandement du Colonel GARAVAQUE, l'effectif du 8e Cuirassiers se compose de 31 officiers et de 438 cuirassiers.

Registre des Contrôles consulté : 24 YC 50 (2) (Registre Troupe)
Période couverte : organisation de 1814 au 20 juin 1815
Contenu : du numéro des Contrôles 1 au numéro 64

Ce volume renferme 10 noms de nos compatriotes répartis, comme suit :

  • JEMMAPES : 1
  • FORETS : 3
  • MEUSE INFERIEURE : 3
  • SAMBRE ET MEUSE : 3

Un d'entre-eux fut licencié. Pour le département de Jemmapes, il s'agit de FOURET Pierre, N° 396, né à Pont Lambé (Tournay) en 1785. Congédié comme étranger le 1er mars 1815.

Un militaire de Sambre-et-Meuse a déserté, il s'agit de LAVIS Louis Joseph, N° 546, né le 11 janvier 1794 à Guérain (Guérin), canton de Dinant. Déserté le 4 mars 1815. De même, pour les Forêts trouvons-nous MASSONET Jean Baptiste, N°325, né en mai 1787 à Vans, canton de Etale. Déserté le 25 mars 1815.

Forêts :

N° 428

PROTIN Toussaint Joseph. Fils de Jean Joseph et de Jeanne Marie DEHOMME. Né le 1er novembre 1783 à Semony, canton de Saint-Hubert, département des Forêts. Taille d'un mètre 78 centimètres, visage ovale, front couvert, yeux gris, nez long, bouche grande, menton rond, cheveux et sourcils châtains, marques particulières Petite Vérole. Arrivé au Corps le 1er décembre 1814. Militaire rappelé. Dernier domicile Torcy, département des Ardennes. 4e Escadron. 4e Compagnie. Entré au 7e Régiment d'Infanterie de Ligne le 1er novembre 1813 ; a fait la campagne de 1814 en France. Déserté le 6 juillet 1815.

N° 469

SIANE Jean Joseph. Fils de Philippe et de Marie Ambroise MARECHAL. Né le 7 avril 1788 à Trausine, canton de Saint-Hubert, département de Sambre-et-Meuse (FORETS). Taille d'un mètre 80 centimètres, visage rond, front bas, yeux gris, nez court et gros, bouche moyenne, menton rond, cheveux et sourcils blonds. Arrivé au Corps le 5 décembre 1814. Militaire rappelé. Dernier domicile Signy-le-Grand, département des Ardennes. Profession domestique. 3e Escadron. 3e Compagnie. Entre le .. novembre 1812 au 24e Régiment d'Infanterie Légère. A fait les Campagnes de 1813 à 1814. Présumé prisonnier le 16 juin 1815.

Meuse inférieure :

N° 9

VOLFGRAND Frédérick André Florentin. Fils de Frédérick et de Rose Josephe GARDEL. Né en 1797 à Hasselt, canton de Hasselt, département de la Meuse Inférieure. Arrivé au Corps le 22 mars 1801 comme Enfant de Troupe. 1er Escadron. 1ère Compagnie. 7ème Compagnie. A fait les Campagnes de 1813 en Prusse, 1814 à Hambourg. Licencié et rentré dans ses foyers le 11 décembre 1815 à la disposition du Gouvernement.

N° 10

EVERTZ Jean Bernard Servais. Fils de Chétien et de Marie Catherine BASTIN. Né le 18 juillet 1788 à Maestricht, canton de Maestricht, département de la Meuse Inférieure. Taille d'un mètre 85 centimètres, visage ovale, front haut, yeux bleus, nez bienfait, bouche moyenne, menton rond, cheveux et sourcils châtains Clairs. Arrivé au Corps le 25 août 1814. Venant du 11e Régiment de Chasseurs à Cheval. Marié le 26 juin 1807 à Angéline FRISCH de Thörn et domiciliée à Saint-Trond. Dernier domicile Saint-Trond, département de la Meuse Inférieure. Profession Vétérinaire. Etat-Major. Entré à l'Ecole Vétérinaire d'Alford au Compte du Gouvernement le 23 septembre 1801. Professeur à l'école secondaire de Saint-Trond le 22 mars 1805. Passé artiste vétérinaire en pied à la Garde du Grand Duc de Berg le 1er mai 1807. Passé à la dissolution de ce Corps au 11e Chasseurs à Cheval le 1er février 1814. Licencié, rentré dans ses foyers le 11 décembre 1815 à la disposition du Ministre de la Guerre.

N° 345

EVERTZ Charles François Louis Adolphe. Fils de Jean Bernard Servais et de Angéline FRISCH. Né le 20 avril 1808 à Maestricht, canton de Maestricht, département de la Meuse Inférieure. Arrivé au Corps le 1er octobre 1814. 4e Escadron. 8e Compagnie. Reçu à la demi-solde le 1er octobre 1814. Rentré dans ses foyers le 11 décembre 1815. (3)

Sambre-et-Meuse :

N° 595

BOURDIN Jean Joseph Julien. Fils de Jean Noël et de Marie Anne Joseph PAQUET. Né le 10 janvier 1790 à Yves, canton de Walcourt, département de Sambre-et-Meuse. Taille d'un mètre 77 centimètres, visage ovale, front ordinaire, yeux bleus, nez gros, bouche grande, menton large, cheveux et sourcils châtains. Arrivé au Corps le 6 avril 1815. Revenu des prisons de Russie. Dernier domicile Couvin, département de Sambre-et-Meuse. 4e Escadron. 8e Compagnie. A fait les Campagnes de 1809 en Autriche, 1812 en Russie. Déserté le 16 juin 1815.

N° 397

ARNOULS Joseph Georges. Fils de Edouard Georges et de Catherine WILLEIME. Né le 3 février 1797 à Custine, canton de Dinant, département de Sambre-et-Meuse. Taille d'un mètre 73 centimètres, visage ovale, front bas, yeux gris, nez moyen, bouche moyenne, menon rond, cheveux et sourcils châtains clairs, marques particulières teint coloré. Arrivé au Corps le 23 octobre 1814. Enrôlé Volontaire. Dernier domicile Givet, département des Ardennes. Profession laboureur. 2e Escadron. 6e Compagnie. 8e Compagnie. Passé à la Garde Royale le 29 novembre 1815.

Le registre se termine par ces deux phrases :

- " Certifié par nous Membres du Conseil d'Administration A Saumur, le 1er mars an 1816. "
- " Vu et vérifié par nous Sous-Inspecteur au Revues chargé de l'inspection de l'ex 8e Cuirassiers Angers, le 1er avril 1816."

Remarques sur la Campagne de Belgique pour le Régiment

D'après le volume consulté nous avons noté, pour la Troupe, les remarques concernant les blessures, les décès et/ou les prisonniers. Ces remarques sont certainement loin d'être complètes et font parfois preuve d'une assimilation entre les Quatre-Bras et Waterloo.

Pertes subies durant la campagne aux quatre-Bras :

 

    • 13 officiers blessés dont le Colonel GAVARAQUE;
    • 10 hommes tués et 85 blessés ou prisonniers;
    • 8 disparus.

 

Pertes subies durant la campagne à Waterloo :

    • 4 officiers hors de combat;
    • 2 hommes prisonniers;
    • 8 disparus.

 

Pour donner une idée complémentaire des pertes effectuées durant l'ensemble de la campagne par les troupes françaises, je donnerai les chiffres trouvés dans les archives du Service Historique de l'Armée de Terre (S.H.A.T.) à VINCENNES.

Cette situation est celles des troupes en date du 26 juin 1815, pour les unités de cavalerie :

  • 14 officiers - 21 chevaux;
  • 75 soldats - 74 chevaux.



Références :

  • (1) Le terme de " Belges " s'applique aux ressortissants des 9 départements " annexés " à la France, de 1795 à 1814.
  • (2) Service Historique de l'Armée de Terre (S.H.A.T.) - Vincennes - France.
  • (3) Agé à peine de SIX ans à son arrivée au Corps, et fils de l'artiste vétérinaire, Charles François Louis Adolphe fut très probablement incorporé comme enfant de troupe. Il est également pensable que sa mère fut aussi " à la suite " des troupes.

Historique partiel du 8e Régiment de Cuirassiers sous l'Empire.

  • 1807, affaire en Pologne, bataille d'Heilsberg (10 juin);
  • 1808, combat de Saint-André (près de Barcelone 8 novembre);
  • 1809, bataille d'Essling (21 et 22 mai), affaire de la Borghetta (Italie juillet), Wagram (5 et 6 juillet);
  • 1812, la Moskowa (7 septembre), combat en avant de Moscou (4 octobre), combat de Winkowo (18 octobre), devant Wiasma (3 novembre), bataille de Krasnoë (16 novembre), aux ponts de la Bérésina (28 novembre);
  • 1813, sortie de la garnison de Dantzig (29 août), Leipzig (16 et 18 octobre), bataille de Hanau (30 octobre);
  • 1814, près de Châlons (3 février), Château-Thierry (12 février), Vauchamps (14 février), défense de Hambourg (14 mars), près de Sézanne (26 mars), bataille de Paris (30 et 31 mars);
  • 1815, Quatre-Bras (16 juin), Waterloo (18 juin);



Alain Arcq.